Santé publique

Un soutien réaffirmé aux études de médecine sur le territoire havrais

A travers deux délibérations du conseil communautaire, Le Havre Seine Métropole apporte une nouvelle fois son soutien à la formation de médecins et soignants sur son territoire.

Publié le

La  "Première année commune aux études de santé"

Fruit d’une forte volonté politique portée dès 2012, l’antenne de la Première année commune aux études de santé (PACES) du Havre s’est concrétisée depuis la rentrée 2014. Soutenue par la Communauté urbaine, elle permet aux jeunes du territoire d’accéder localement aux études de santé, en conservant la proximité du milieu familial. Objectif de la PACES : favoriser à terme l’installation de ces futurs professionnels de santé sur leur territoire d’origine.
Attachée à la stricte égalité des chances, l'antenne du Havre veille à  proposer des conditions identiques d’enseignement avec les étudiants de la PACES de l’Université Rouen Normandie, université de rattachement.

Une aide de 100 000 euros

Le Conseil communautaire a décidé d’attribuer une aide de 100 000 euros afin de permettre à l’Université Le Havre Normandie d’acquérir des tablettes tactiles. La tablette tactile est un outil indispensable pour l’évaluation des étudiants qui s’opère désormais en contrôle continu (et non plus par concours). Grâce à cette acquisition de tablettes, le contrôle continu pourra s’opérer de façon dématérialisée, dans les mêmes conditions qu’à Rouen.
 

Contrôle continu pour la première année "santé"

A la rentrée 2020, La PACES est devenue PASS : Parcours Spécifique de Santé. Avec cette réforme, les 251 étudiants de la  première année "santé" sont évalués par contrôle continu.

Soutien à l'universitarisation du territoire

L’attractivité du territoire passe aussi par l’universitarisation du Groupe Hospitalier du Havre (GHH). En effet, la recherche attire particulièrement les jeunes praticiens.
Depuis 2016, Le Havre Seine Métropole participe au financement de deux postes de Professeur Universitaire-Praticien Hospitalier (PU-PH) en pneumologie et en pédopsychiatrie au sein du Groupe Hospitalier du Havre. Afin de poursuivre ce processus d’universitarisation, Le Havre Seine Métropole va participer au financement d’un poste de Chef de Clinique Assistant en anesthésie-réanimation, ouvrant ainsi une nouvelle filière de recherche au sein de l’hôpital.
La collectivité finance la partie universitaire de ce poste et le groupe hospitalier complète pour ce qui concerne l’exercice de la médecine.

Santé publique : découvrir l'engagement du Havre Seine Métropole

découvrir