Santé publique

Le Havre expérimente le Service d’accès aux soins

La ville fait partie des 22 sites pilotes en France pour préfigurer la mesure phare du Pacte de refondation des urgences réaffirmée dans le cadre du Ségur de la santé. Démarrage en janvier 2021.

Publié le

Apporter une réponse à toute demande de soins

Simple, accessible à tous et à toute heure, le service d’accès aux soins (SAS) doit permettre d’orienter et de guider le citoyen, et d’apporter une réponse à toute demande de soins vitaux, urgents et non programmés.  Le dispositif s’adresse à toute personne ayant un besoin de santé urgent, ou n’ayant pas de médecin traitant disponible, afin qu’elle puisse accéder à distance à un professionnel de santé. Ce dernier peut alors conseiller ou orienter le patient vers une consultation, un service d’urgence, voire déclencher l’intervention d’un service mobile d’urgence ou de toute autre équipe préhospitalière.

La mise en œuvre du SAS clarifie et coordonne la prise en charge du patient entre la médecine de ville et l’hôpital.

Des réponses coordonnées à l'échelle du territoire

Expérimenté sur l’année 2021, le service d’accès aux soins est une réponse collective aux tensions sur la médecine générale en région havraise, où un nombre important d’habitants n’ont pas de médecin traitant déclaré. Accessible par téléphone ou via une plateforme digitale, dont le numéro sera connu début 2021, le dispositif apporte des solutions nouvelles en organisant une réponse cohérente et adaptée à l’échelle du territoire. Complémentaire de l’accès au médecin traitant ou aux communautés professionnelles territoriales de santé, le SAS réunit au Havre l’offre de soins de ville, les soins non-programmés (AMUH), l’Aide Médicale d’Urgence (SAMU), et le Groupe Hospitalier du Havre (GHH).

Le dispositif est porté par la communauté médicale, dont le Groupe Hospitalier du Havre pour le territoire de la communauté urbaine Le Havre Seine métropole, et au-delà, jusqu’à Fécamp.