icon-

Mobilité, Travaux

Projet d'extension du tramway : les grandes lignes du tracé adoptées

Lancée en septembre 2021, la concertation préalable au projet d’extension du réseau de tramway a désormais pris fin. La Commission nationale du débat public (CNDP) a ainsi pu formuler ses recommandations à destination de la Communauté urbaine, suite aux questionnements soulevés par le public.

Publié le

icon-

TOUTES LES INFOS TRAMWAY

Retrouver toutes les infos concernant l'extension du tramway (concertation, étapes, foire aux questions...) sur notre dossier dédié. 

Dossier tramway

La concertation lancée par Le Havre Seine Métropole a rencontré un franc succès. À l'occasion des 25 rencontres organisées au Havre, à Harfleur et à Montivilliers pour informer les habitants et recueillir leur avis, ce sont plus de 1 300 personnes qui se sont déplacées pour participer. Les habitants, dont près de 60 000 ont été interpellés via le web et les réseaux sociaux, ont également été nombreux à utiliser la plateforme participative en ligne créée pour l'occasion, qui a enregistré pas moins de 2 100 connexions et compilé plus de 1 000 contributions sur les différentes thématiques. 

Nous avons franchi une nouvelle étape importante sur le long chemin qui nous mène à la réalisation de ce grand projet pour notre territoire. Les habitants doivent savoir que nous continuerons à les consulter au fur et à mesure de son avancée, avec des concertations spécifiques sur l’implantation des stations ou des projets d’aménagement par exemple.
Pascal LEPRETTRE, vice-président chargé de la mobilité

Projet d'extension du tramway : bilan de la concertation préalable

Les scénarios retenus par la Communauté urbaine

Plusieurs variantes du tracé des deux branches ont été soumises au débat public lors de cette concertation préalable. Voici les décisions qui ont finalement été prises, au regard de l'avis exprimé par les participants, ainsi que des considérations techniques et financières.

Le tracé définitif des deux branches

Concernant la traversée des quartiers de Graville et Soquence, deux options étaient présentées au débat public : l'une empruntant la rue de Verdun, l'autre l'avenue Jean-Jaurès. Si l'estimation financière était équivalente dans les deux cas, la rue de Verdun nécessitait toutefois une infrastructure plus conséquente qui aurait pu allonger le temps de trajet et augmenter les coûts d'exploitation. 

La concertation a montré que le public se prononçait en faveur d'un passage par l'avenue Jean-Jaurès, tout en souhaitant conserver une desserte par le bus de la rue de Verdun. C'est cette option, qui concilie temps de parcours optimisé et desserte efficace, qu'a donc retenue le Conseil communautaire. 

Combien ça coûte ?

Le coût du projet d’extension du réseau de tramway est aujourd'hui évalué à 336 millions d'euros HT, études comprises.

Des subventions d'un montant d'ores et déjà supérieur à 80 millions d'euros viendront alléger la charge de cet investissement pour la Communauté urbaine. 

Les effets positifs de ce projet sont attendus notamment en matière de fréquentation, d'aménagement du territoire, d'attractivité ou encore de décarbonation de la mobilité

L'emplacement des terminus

  • Branche Nord

Si le projet de référence devait s'arrêter en gare de Montivilliers, d'autres scénarios ont été étudiés. Le parking Simone-Veil et la Payennière ont été proposés lors de la concertation pour constituer le terminus de la branche Nord :  c'est finalement le parking Simone-Veil qui sera retenu, notamment pour sa capacité à éviter l'engorgement des circulations et du stationnement de la gare.

Par ailleurs, la Payennière ne semblait pas une solution adaptée pour l'implantation d'un parking-relais, notamment en raison de son implantation dans un environnement naturel à préserver. Le parking Simone-Veil permettra quant à lui de desservir le futur parc jardin de la Sente des rivières

  • Branche Sud

Pour la branche Sud, deux des options de terminus proposées étaient financièrement équivalentes : le boulevard de Graville et Vallée-Béreult ; tandis que la 3e entraînait un surcoût : les Champs-Barets. C'est finalement la Vallée-Béreult qui a été retenue pour implanter le terminus, afin de renforcer l'attractivité de ce quartier qui fait actuellement l'objet d'une importante rénovation urbaine.

Le Conseil communautaire a par ailleurs estimé que la desserte du Stade Océane était assurée par le passage de la branche Nord par l'avenue Jean-Jaurès. 

icon-

Calendrier du projet

Avant son échéance prévue pour l'année 2027, le projet d'extension du tramway va encore passer par de nombreuses étapes.

  • 2022-2024 : poursuite des études, dépôt des dossiers de demande d’autorisation environnementale
  • 2024 : enquête d’utilité publique
  • 2025-2026 : travaux et fermeture de la Lézarde Express Régionale (LER)
  • 2027 : essais et mise en service

Les prochaines étapes

Suivant son calendrier, la Communauté urbaine va désormais pouvoir se plonger dans la phase des études de conception, dont l'objectif est de préciser différents aspects du projet :

  • Le report modal, c'est à dire la capacité du projet à être relayé par d'autres modes de transport, avec l'emplacement des parkings-relais et l'aménagement des pistes cyclables
  • L'insertion du tracé dans différents endroits stratégiques, notamment le carrefour de la Brèque, ainsi que les rues Valmy et Demidoff
  • L'emplacement des stations, afin de concilier une desserte de qualité avec un impact moindre 
  • L'organisation du futur réseau de transport en commun