Caroline Caron, directrice générale de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre
Caroline Caron, directrice générale de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre DR

Caroline Caron

Directrice générale de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre

"La Transat Jacques Vabre est un événement fédérateur et positif pour Le Havre Seine Métropole et ses habitants."

Caroline Caron est la directrice générale de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre, la plus longue et la plus exigeante des courses transatlantiques.

Publié le

Quel a été votre parcours jusqu’à la Transat Jacques Vabre ?

Ma carrière est 100 % marketing, autour de marques et événements à caractère sportif, comme l’EURO, le Tour de France, le Paris-Dakar ou la voile avec la Coupe de l’America. Lorsque j’ai rencontré les partenaires de la Transat Jacques Vabre (Jacques Vabre, Ville du Havre, Région Normandie), c’était le bon moment d’envisager la manière de poursuivre son ancrage sportif et événementiel pour en faire un événement toujours plus utile pour le territoire, mais également pour l’industrie nautique dans son ensemble. Aujourd’hui organisateur de course, l’association souhaite être demain dépositaire d’un événement utile qui affirme sa raison d’être : inspirer, rassembler, engager et transmettre, autour d’une compétition qui valorise la performance, dans le respect de son environnement, des femmes et des hommes qui la composent.

Comment cela s’illustre-t-il concrètement ?

Cela passe par un travail étroit avec l’industrie nautique, pour bien comprendre ses besoins, mais également avec les différentes classes participantes (IMOCA, Class40, Ocean Fifty), avec plus de 80 bateaux qui s’élanceront le 7 novembre. C’est aussi en fédérant les acteurs et partenaires locaux pour faire rayonner l’esprit et les valeurs de l’événement, sensibiliser des publics qui n’ont jamais foulé le pont d’un bateau ni même peut-être humé l’air marin : la Transat est l’événement de tous les habitants du territoire ! Cela passe aussi par une communication digitale accrue, via les réseaux sociaux et le web, et par Virtual Regatta, qui permet à chacun de courir sa propre Transat numérique. C’est aussi l’affirmation de notre engagement RSE (Responsabilité Sociale et Environnemental).

Comment s’exprime cette Responsabilité Sociale et Environnementale ?

À travers une vision à l’horizon 2025 qui s’articule notamment autour de la volonté d’atteindre la neutralité carbone et d’être un événement zéro déchet. Nous souhaitons également inclure, le plus largement possible, les publics à la Transat, dont les jeunes, les seniors ou les personnes porteuses de handicap, mais aussi favoriser l’accès des femmes à la voile de compétition grâce à l’opération Cap pour Elle, avec notre partenaire Saint James.

Enfin, cette responsabilité s’exprime en confortant notre ancrage sur le territoire via deux événements annexes : la conférence sur les meilleures pratiques environnementales, qui a pour vocation d’engager et de rassembler autour des initiatives portées par l’industrie nautique, ainsi que le challenge Innovation Océan et Environnement, organisé avec la communauté French Tech Le Havre Normandy, pour valoriser et accompagner des projets d’étudiants et start-up pour un développement durable. Nous avons également choisi une destination, la Martinique, qui s’associe pleinement à l’ensemble de ce développement.

Quel est votre moteur au quotidien ?

La passion de mon métier, le fait de pouvoir y donner du sens, d'avoir un impact positif, font que je me sens utile. J'aime le sport, l'univers de la mer et de la voile et, pour mes trois enfants, j'aspire à préserver nos ressources futures dont les océans. Les moyens que l'on me donne, l'environnement de confiance, les gens formidables que je rencontre quotidiennement contribuent à accomplir ma mission autour de valeurs partagées et dans une même vision.