Enseignement supérieur

Un campus en évolution

Plusieurs projets participent à la cohérence du Campus Le Havre Normandie, à sa forte dimension maritime et à sa vocation d’accueillir l’offre d’enseignement supérieur du territoire.

Publié le

Mutation du site universitaire Lebon : vers un espace piétonnier ouvert sur la ville

La transformation de la rue Lebon et la démolition de la passerelle routière vers le pont Rousseau permettent la création d’un passage dédié aux modes doux et desservant l’ensemble du site. La création de jardins et d’une place publique polyvalente renforcent la convivialité. L’espace ainsi libéré permettra d’ailleurs d’accueillir de nouveaux établissements sur le site : à la rentrée 2023, le CFA (centre de formation d’apprentis) de la rue Hilaire-Colombel s’y implantera sous la forme d’une université régionale des métiers et de l’artisanat, forte de 400 étudiants du CAP au BTS, notamment dans les métiers de bouche et de fleuristerie.

Bienvenue à l’ENSAM !

Créé en 2012, l’École Nationale de Sécurité et de l’Administration de la Mer (ENSAM) a pour mission d’assurer les formations à caractère maritime du ministère chargé de la Mer et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

L’ENSAM comprend trois départements d’enseignement, en formation initiale et continue : activités maritimes du littoral ; sûreté et sécurité maritimes ; affaires internationales, recherche et innovation. L’établissement intègre le bâtiment emblématique de l’École Nationale Supérieure Maritime, confortant la dimension du Campus Le Havre Normandie comme pôle international d’enseignement maritime.

De nouveaux services

Autre prochaine implantation sur le Campus, celle de l’IUT qui déménagera de Caucriauville vers le bassin Paul-Vatine, à proximité de la future barge de restauration universitaire, prévue pour la rentrée 2023 : sur deux niveaux et demi, la barge sera un espace de vie étudiante géré par le CROUS et pourra servir quotidiennement jusqu’à 700 repas. Un équipement sportif devrait aussi voir le jour dans ce secteur. D’ores et déjà dans le quartier Danton, les étudiants peuvent s’approprier les installations sportives du Pôle Simone Veil, notamment dédiées aux associations : mur d’escalade, salles de danse, gymnase, pistes de course…

Bien manger, bien étudier

Le développement du site Frissard (environ 2 900 étudiants actuellement, plus de 5 000 à terme) nécessite d’implanter des services qui facilitent la vie et les études. La future barge conçue pour accueillir un nouveau restaurant universitaire proposera également des activités culturelles et sociales, en rapport avec la vie des étudiants : expositions, concerts, rencontres… Son architecture contemporaine ancrera l’équipement dans le paysage en devenir du Campus, entre Cité numérique, projet Pichet, futur IUT. Toujours dans le domaine de l’alimentation, une épicerie sociale AGORAé ouvre ses portes à la rentrée : portée par l’association étudiante FED’LH, elle fournit des produits indispensables à la vie de tous les jours (denrées alimentaires, produits d’entretien, protections périodiques, fournitures). Elle s’installe au 69 rue Casimir-Delavigne.

De nouveaux logements

Côté logement étudiant, cela bouge aussi. L’opération en cours Quai en Seine, en entrée de ville et de campus, édifie une résidence étudiante de 168 logements, avec salle de sport, cafétéria, laverie et salle d’étude. La résidence de sept étages sera livrée à la rentrée 2022. Au bout de la presqu’île Frissard, à proximité immédiate du bassin Vatine et de plusieurs établissements d’enseignement supérieur, le projet de la Financière Pichet sera quant à lui achevé au printemps 2023 : une résidence étudiante, une autre de tourisme et un immeuble d’habitation de plus grande hauteur sont en construction autour d’un mail piéton qui renforcera l’attractivité du site et desservira un ensemble propice à la naissance de nouveaux services. La future passerelle mobile Vatine, dont la construction démarrera à l’issue de la Transat Jacques Vabre 2021, facilitera dès 2022 les déplacements piétons et vélo à travers le Campus.

Un petit vélo pour être bien dans sa tête et son corps

LiAvélos propose son parc locatif de plus de 1 350 vélos (dont 800 à assistance électrique) aux étudiants comme à l’ensemble des habitants du territoire contre un abonnement mensuel très attractif. La location d’un vélo traditionnel est même gratuite (contre une caution). Quant à l’abonnement annuel LiA, pour l’ensemble du réseau des transports publics, il revient même à 20 € par mois aux étudiants (18,75 € pour les boursiers).