Cycle de l'eau

Le milieu naturel

Depuis 2010, la Communauté urbaine exerce la compétence Gestion des Rivières et Milieux Aquatiques qui consiste en la surveillance, l’entretien, l’aménagement et le suivi de la qualité des rivières en vue d’améliorer le fonctionnement des rivières du territoire, avec pour objectif l’atteinte d’un bon état écologique d’ici 2027.

Le réseau hydrographique

7 rivières drainent le bassin de notre territoire, soit environ 40 km de rivières :

  • La Lézarde, rivière principale qui s’écoule du nord au sud du territoire : elle prend sa source à Saint-Martin-du-Bec et trouve son exutoire au canal d’Harfleur, en lien avec le canal de Tancarville. Elle reçoit les écoulements de 3 affluents : La Curande, La Rouelles et Le Saint-Laurent.
  • La Curande, qui s’écoule à Fontenay et conflue avec la Lézarde à Montivilliers
  • La Rouelles, qui s’écoule à Fontaine-La-Mallet , et conflue avec la Lézarde à Harfleur, en aval du Parc de Rouelles
  • Le Saint-Laurent, qui s’écoule depuis Saint-Laurent de Brévédent jusqu’à Harfleur, où il conflue avec la Lézarde au niveau du Parc de la Mairie.
  • La rivière de la Pissotière à Madame draine la vallée boisée entre Gonfreville-l’Orcher et Rogerville.
  • L’Oudalle s’écoule à Oudalle jusqu’au canal de Tancarville, elle reçoit un petit affluent
  • Le Rogerval, est l’affluent de l’Oudalle qui prend naissance dans un vallon boisé préservé

Ces rivières drainent des fonds de vallées, où l’on peut observer environ 100 hectares de zones humides.

Les actions de gestion et de restauration des rivières et milieux aquatiques repose sur un programme pluriannuel global, qui prévoit les travaux à l’échelle de tronçons de rivières homogènes et cohérents, selon les caractéristiques de chaque secteur.

 

Entretien du lit et des berges

L’entretien régulier du lit et des berges relève de chaque propriétaire riverain (article L215-14 du code de l’environnement) : « le propriétaire riverain est tenu à un entretien régulier du cours d'eau, notamment par enlèvement des dépôts, embâcles et débris, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives ».

Pour aider les riverains à réaliser cet entretien régulier, l’équipe du service de Gestion des Rivières propose ses conseils aux riverains qui le souhaitent.

Pour prendre contact avec le technicien de rivières, composez le 02 32 85 07 81.

Nous gérons l’entretien régulier des berges en propriétés publiques, soit environ 40 % du linéaire global des rivières du territoire.

 

Entretiens particuliers

En complément de ces actions d’entretien régulier, nous programmons des actions de gestion particulières adaptées selon chaque tronçon de rivière :

  • Actions de faucardage, qui consiste en la coupe des végétaux aquatiques lorsque leur développement est excessif (si plus de la moitié de la largeur du lit de la rivière), afin de retrouver un bon équilibre
  • Actions de piégeage des rongeurs classés nuisibles par arrêté préfectoral (ragondins et rats musqués), par leur présence excessive qui peut dégrader la tenue des berges et des ouvrages en terre.

De nombreux ouvrages hydrauliques ont été aménagés sur les cours d'eau du territoire : une trentaine présente un enjeu pour la continuité écologique.

On estime à 85 % le linéaire de rivières rectifié sur le territoire

Un programme pluriannuel de travaux de restauration est envisagé afin d’améliorer le fonctionnement global des rivières, pour retrouver des équilibres fonctionnels, afin d’atteindre le bon état écologique. Ces aménagements sont de nature diverse (végétalisation de berges, suppression d’un obstacle, reprofilage du lit de la rivière, remise en fond de vallée), et ils pourront concerner des tronçons privés.

La rivière : un milieu naturel au service du cadre de vie et du paysage

De nombreux sentiers et pistes sont aménagés le long des rivières. Ils offrent des parcours agréables et intéressants pour les promeneurs et les randonneurs. Par ailleurs La Lézarde est classée en rivière de 1ère catégorie piscicole : de nombreux pêcheurs viennent pratiquer ce loisir sur certains tronçons de nos cours d’eau.