Formulaire de recherche

French English Tajik
© Fotolia

Filière industrielle Eolien en mer en région havraise

Position géostratégique du port, fonciers disponibles au sein d’un bassin industriel de premier ordre et soutien pro-actif des partenaires territoriaux pour accompagner la mise en œuvre des projets : les multiples atouts du Havre ont convaincu les acteurs majeurs de l’éolien en mer d’y implanter des activités.

Ce sont 1 350 emplois directs qui vont ainsi être créés via deux projets majeurs confirmés : la plateforme Siemens Gamesa et la construction des fondations pour le parc de Fécamp, opéré par le consortium EDF Energies Nouvelles – Enbridge - wpd Offshore.

Ces projets confirment la position de la région havraise comme lieu d’accueil privilégié de la nouvelle filière industrielle française de l’éolien en m

Plateforme industrielle Siemens-Gamesa

Siemens Gamesa a confirmé l'implantation d’une usine sur le quai Joannes Couvert en entrée du port du Havre.

Cette usine permettra de fabriquer les pales et d’assembler les nacelles de l’éolienne, d’une puissance de 8 MW. Elle sera complétée d’un hub logistique pour le stockage, la préparation et l’export de ces nacelles.

L’ensemble de ces activités vont ainsi créer 750 emplois industriels sur le port du Havre.

Les éoliennes Siemens Gamesa fabriquées au Havre équiperont notamment le parc situé au large de Saint-Brieuc, opéré par Ailes Marines SAS (Iberdrola – Eoles Res – Caisse des dépôts des consignations), ainsi que ceux de Dieppe – Le Tréport et Noirmoutier – Ile d’Yeu, gérés par le consortium Engie – Sumitomo Corporation – EDPR – Banque des territoires. 

EDF Energies Nouvelles – Enbridge – wpd offshore

Le consortium EDF Energies Nouvelles / Enbridge / wpd Offshore, lauréat de la concession du parc de Fécamp, va fabriquer au Havre les fondations béton des 83 éoliennes prévues pour ce parc, et assurera également l’assemblage des éoliennes avant leur expédition en mer.  

Le consortium fera produire sur le quai de Bougainville, en arrière de l’écluse François 1er, les 83 fondations en béton qui soutiendront les éoliennes marines du parc de Fécamp. Ces constructions, qui devraient atteindre une hauteur d’environ 20 m pour un poids de 5 à 7 000 tonnes de béton, vont engendrer la création de 600 emplois en phase chantier.

L’énergie d’un territoire

Nos différents partenaires du territoire, dont la Ville du Havre, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Havre, Le Havre Développement et les forces économiques se mobilisent pour favoriser le développement de cette filière d’avenir.


Outre l’accompagnement des projets et des entreprises locales souhaitant se positionner sur ce secteur, les institutions investissent pour créer les infrastructures propices à la filière.

Pour ce faire, les travaux d’aménagement du quai Joannes Couvert, sous maitrise d’ouvrage du Grand Port Maritime du Havre pour un investissement de 57.4 millions d’euros, comprendront :

  • Réalisation des travaux d’aménagement de bâtiments et de terre-pleins pour permettre la réinstallation des activités actuellement implantées sur le site
  • Remembrement de la zone située en arrière du quai Joannes Couvert
  • Remise en état des 36 ha de foncier libérés (nouveau foncier)
  • Renforcement de quais pour permettre la manutention de charges lourdes
  • Renforcement des fonds de bassin, afin de permettre aux navires spéciaux d’effectuer leurs opérations de manutention

 

Financement 

Une convention est en cours de renégociation entre les différents partenairesconcernant le financement

  • État (28 M€)
  • Grand Port Maritime du Havre (12,3 M€)
  • Région Haute-Normandie (9 M€)
  • Notre participation* (6 M€)
  • Ville du Havre (2 M€)
  • Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre (0,1 M€)

* Nous assurons séparément et en sus la maîtrise d’ouvrage et le financement des travaux de reconditionnement des réseaux d’eau potable pour la desserte principale du site, pour un montant estimé à 1,44 M€ HT.

 

L'éolien en mer, un large éventail de métiers

Les premiers emplois devraient être créés en 2021 au moment de la fabrication des fondations du parc de Fécamp et de la mise en service de l’usine Siemens Gamesa.

Des compétences et des qualifications vont être recherchées dans de nombreux secteurs : métallurgie, BTP, électricité, logistique... avec des profils diversifiés du CAP jusqu'au Master II et à l'ingénieur. L'éolien en mer propose un large éventail de métiers et ces perspectives devraient attirer beaucoup de jeunes.

Illustrations

  • © Siemens Gamesa