Projet de tramway : la foire aux questions (FAQ)

Retrouvez sur cette page les questions fréquemment posées.

Les effets d'un tramway

La création d’une ligne de tramway entraîne une modification du cadre de vie : moins de voitures, plus de vélos et de piétons… L’insertion de la plateforme de tramway implique des aménagements urbains de qualité qui valorisent les habitations et activités riveraines.

Le bruit spécifique dû au passage du tramway fera l’objet d’une évaluation dans le cadre de l’étude d’impact et des équipements pourront être mis en place si nécessaire pour atténuer le crissement (graisseurs de roues) ou les vibrations (tapis anti-vibratiles).

Le projet de tramway veillera à préserver autant que possible les plantations existantes. Cependant, certains arbres situés le long du tracé pourraient empêcher la réalisation des travaux. D’autres pourraient présenter un masque à la visibilité en cas de proximité avec la plateforme du tramway.

Les études à venir permettront de préciser les arbres devant être supprimés pour les besoins du projet. En tout état de cause, il y aura plus d’arbres plantés que d’arbres supprimés.

La mise en place d’une plateforme végétalisée et d’aménagements paysagers le long des nouvelles lignes de tramway sera également favorisée.

Le Havre Seine Métropole porte une attention forte à la sécurité des usagers des transports en commun pour garantir de bonnes conditions de voyage.

Les règles actuelles concourant à la sécurité des personnes sur le réseau de transport seront étendues au projet d’extension du tramway.

La sécurité des usagers sera notamment assurée par une présence humaine sur l’ensemble du réseau (agents), mais aussi la mise en place d’équipements de sécurité (caméras…).

 

La mobilité - L'intermodalité

Ce sujet a fait l’objet de nombreux échanges durant la concertation. C’est pourquoi la Communauté urbaine souhaite approfondir ce service et réfléchit à sa mise en œuvre.

Dans le cadre du projet, l’usage du vélo sera renforcé. Des itinéraires cyclables sécurisés seront aménagés le long ou à proximité des nouvelles lignes de tramway, avec un réaménagement de l’espace public de façade à façade. Ces aménagements cyclables seront connectés aux deux lignes de tramway actuelles.

Dans les prochains mois, la Communauté urbaine lancera une réflexion afin de favoriser la pratique du vélo et des modes actifs.

Oui, les parkings-relais situés à proximité des nouvelles lignes de tramway seront accessibles avec un titre de transport.

Vous pourrez y stationner gratuitement votre véhicule à condition de poursuivre votre trajet en transport en commun (tramway ou bus).

Une grande partie du foncier nécessaire à la réalisation du projet appartient à la Communauté urbaine et aux communes du territoire.

Le projet d’extension du réseau de tramway sera conçu de manière à limiter l’acquisition de nouveaux terrains. Néanmoins, certaines parcelles devront être acquises, afin de permettre l’insertion de la plateforme du tramway et des aménagements urbains indispensables (voies de circulation, stationnement, trottoirs, itinéraires cyclables et leurs équipements associés).

Les études à venir permettront de définir les parcelles potentiellement concernées. Les acquisitions se feront dans le plus strict respect de la réglementation en la matière.

 

Le raccordement à la ligne actuelle

Oui, la nouvelle ligne de tramway reliera Montivilliers à la gare du Havre.

Cette nouvelle branche, longue de 11 km dont 5,5 km sur le réseau ferré existant, sera raccordée au réseau de tramway déjà en service (lignes A et B). Elle desservira la gare du Havre, ainsi que plusieurs grands équipements : établissements d’enseignement supérieur, dont l’Université du Havre (site Lebon), l’hôpital Jacques Monod, le Stade Océane et le complexe sportif Jules Deschaseaux.

La seconde branche reliera les quartiers sud (Vallée Béreult) à la gare du Havre.

 

Les réseaux de bus

Avec la mise en service des nouvelles lignes de tramway, c’est toute l’offre de transport de la Communauté urbaine qui sera améliorée et réorganisée. Les lignes de bus seront notamment réorganisées afin d’offrir un maillage optimal sur le territoire et d’améliorer la qualité des services offerts aux voyageurs.

Certaines lignes de bus seront maintenues ; d’autres verront leur itinéraire modifié ou ajusté en lien avec le nouveau réseau de tramway.

La réorganisation du réseau fera l’objet d’une réflexion dans les études à venir, à laquelle les habitants, usagers des transports en commun et riverains vont être associés.

 

Le remplacement de la LER

Dans le cadre du projet, l’actuelle ligne LER entre Le Havre et Montivilliers sera transformée en ligne de tramway.

Les études vont permettre de préciser si les passages à niveau existants seront conservés ou non.

Leur maintien ou suppression dépend de la vitesse à laquelle circule le tramway à hauteur des carrefours, où se croisent les voies de circulation.

 

L’accompagnement pendant les travaux

Limiter les impacts des travaux pour les riverains professionnels pendant toute la période des travaux constitue l’une des priorités de la Communauté urbaine.

Les accès aux commerces et entreprises seront ainsi maintenus lorsque cela est possible pendant toute la durée des travaux.

Des contacts personnalisés seront établis entre les acteurs du projet, les commerçants et entreprises.

Une signalétique dédiée permettra d’informer les usagers du maintien des accès durant les travaux. Des cheminements sécurisés seront notamment mis en place.

Les questions de livraison, d’expédition, de stationnement et les professions libérales feront l’objet d’une attention particulière.

Les études vont permettre de définir les dispositifs de communication à mettre en place pour apporter la meilleure information tout au long du projet, anticiper les difficultés potentielles et rechercher des solutions adaptées.

Le Havre Seine Métropole mettra en place plusieurs dispositifs pour aider les commerçants et les professionnels à poursuivre leur activité pendant les travaux, dans les meilleures conditions.

Un dispositif d’information complet sera mis en place à chaque étape du chantier (panneaux d’information, information aux riverains, etc.).

Une Commission d’indemnisation à l’amiable (CIA) sera également mise en place pour permettre l’indemnisation des riverains professionnels directement impactés par les travaux. Cette commission étudiera les demandes d’indemnisation des riverains professionnels, jugera de la recevabilité de la demande et, le cas échéant, proposera un montant d’indemnisation des préjudices constatés.

Le fonctionnement des équipements et des services publics situés le long des nouvelles lignes de tramway sera assuré pendant toute la durée des travaux, avec néanmoins certaines adaptations.

 

Le chantier

Toutes les mesures seront prises pour limiter les perturbations de circulation.

Des mesures seront également mises en œuvre pour aider les usagers et riverains : information usagers, plan de circulation, itinéraires de substitution, aménagements provisoires, etc.

Ces mesures seront définies en lien avec les communes du territoire.

 

Le site de maintenance et remisage

Le site de maintenance et de remisage remplit plusieurs fonctions essentielles au bon fonctionnement du tramway. Il permet de garer les rames le soir, à la fin du service.

Les tramways actuels sont garés et entretenus au centre de maintenance du Grand Hameau.

En complément du site de maintenance actuel, le projet prévoit la création d’un nouveau site de maintenance et de remisage (SMR) des tramways.

Les études à venir permettront de définir la localisation retenue pour le nouveau SMR.

Le Havre Seine Métropole portera une attention particulière à l’intégration harmonieuse du site de maintenance et de remisage afin de préserver la qualité de vie et l’environnement.

 

Le terminus

Le terminus constitue le dernier arrêt de la ligne de tramway.

Le terminus permet d’assurer la manœuvre de la rame avant de repartir dans l’autre sens.

 

Le matériel roulant

Oui, les nouveaux matériels roulants auront les mêmes caractéristiques techniques que ceux qui circulent actuellement. Ils seront 100 % électrique et accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR).

En revanche, son design pourrait être un peu différent.