Le projet d'extension du réseau de tramway

Vous trouverez sur cette page les grandes lignes du projet d'extension du réseau de tramway.

Contexte

Mises en service en 2012, les deux premières lignes de tramway du Havre (A et B) accueillent plus de 50 000 voyageurs par jour. Elles ont contribué à une augmentation de 30 % de la fréquentation des transports en commun de l’agglomération havraise. Forte de ce succès, la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole souhaite poursuivre ce développement avec l’extension du réseau de tramway, dans le but de desservir d’autres zones densément urbanisées et des pôles importants de services et d’emplois. L’extension du réseau de tramway s’insère dans la stratégie urbaine et de développement des mobilités alternatives à venir sur le territoire.

Les objectifs

Par sa fréquence importante, son amplitude horaire étendue et la fiabilité de ses temps de parcours, le projet d’extension du réseau de tramway doit favoriser le report modal de l’automobile vers les transports en commun. Plus largement, il s’agit d’agir pour une mobilité décarbonée et de lutter contre le réchauffement climatique. L’extension du réseau de tramway permet également de desservir des quartiers densément peuplés de l’agglomération, ainsi que des pôles importants de services et d’emplois. Il doit contribuer à rénover des espaces publics et accompagner les projets de requalification de l’habitat, ainsi que les projets de développement économique et de l’emploi.

Les grandes lignes du projet

Le projet consiste à étendre le réseau de tramway existant sur une longueur d’environ 14 km, avec la création de deux nouvelles branches :

  • Une branche est-ouest entre Le Havre et Montivilliers de 11 km, dont 5,5 km sur les emprises ferroviaires existantes. Deux options sont envisagées pour la desserte des quartiers Graville et Soquence.
  • Une branche vers les quartiers sud de 3 km.

Le tramway emprunterait essentiellement des voies en site propre ou partagées avec les lignes de bus. Le projet prévoit de desservir 18 à 20 nouvelles stations, espacées en moyenne de 500 à 600 mètres.

Une attention particulière sera portée aux aménagements pour faciliter l’intermodalité (couloirs de circulation partagés entre le tramway et les lignes de bus, pôles d’échanges, parcs vélos…), notamment pour franchir l’entrée de ville à Harfleur, faciliter les circulations à la gare du Havre. Au moins deux parkings-relais seront créés à Montivilliers et Harfleur.

Le matériel roulant bénéficiera d’une motorisation 100 % électrique, sans recours aux batteries. Un second dépôt sera créé pour le remisage des rames et la prise de service des conducteurs.

La carte des tracés retenus suite à la concertation

Le coût du projet porté à 336M€

À l'issue de la concertation, l’enveloppe globale de l’opération est portée à 336 M€. Elle tient compte du prolongement de la branche de Montivilliers jusqu’au parking Simone Veil. Une nouvelle évaluation socio-économique sera conduite dans le cadre de l’étude d’impact du projet.

Télécharger